Didd

Mémoires et bricolages salés et iodés

10 septembre, 2008

Nanie

Classé dans : photos et commentaires perso — didd @ 12:24

Été 2006 Adhérent de l’association des usagers et amis de Pors Loubous, maintenant que le petit port était pour ainsi dire sauvé, il me fallait trouver un canot pour comme les autres, profiter un peu mieux de cet endroit. La simplicité aurait été d’acheter un ancien Jabadao ou Pen-Sardin, mais je les trouvais un peu trop grands pour mon usage perso. J’ai passé un temps a chercher autre chose un peu partout, et puis un jour, en causant avec Yves R., il me dit que son ancien canot est quelque part du coté de Pennarch…

nanie1.jpgCe n’était pas loin de ma maison, c’est ainsi que j’ai trouvé Nanie.
Après avoir beaucoup servi et aussi beaucoup souffert, elle était réhabilitée en réservoir d’eau dans un jardin. Pour moi c’était un peu rassurant, au moins elle était étanche. C’est sur ce bateau que j’ai découvert la mer, je le vois encore arriver dans la ferme voisine, et les commentaires des anciens pêcheurs de Pors Loubous me reviennent comme si c’était hier : ” nul, zéro, trop léger sur l’eau, ça ne vaudra jamais un canot en bois”. N’empêche, aujourd’hui tout les canots en bois sont pourris et Nanie navigue toujours. C’était le premier bateau en polyester de Pors Loubous
.
nanie2.jpg

 Premiers jour de 2007 

Le premier travail a été de virer tout le bois complètement pourri, la bande mole en acier devenue un mille feuille de rouille, casser avec précaution le ciment dans les fonds, ouvrir les coffres étanches et les vider de leur mousse, enlever la peinture blanche qu’ Yves (ancien bosco de
la Shell) avait passer à outrance. Gratter tout l’excédent de polyester à l’intérieur. Le canot a souffert, les coffres sont désolidarisés de la coque, et au niveau de la jonction tableau arrière, coque le polyester est usé, il y a même un gros trou. Beaucoup de reprises de stratification et de rigidifications seront à prévoir. Maintenant je vais pouvoir le rentrer et travailler au sec dans le garage.
nanie3.jpg

La logique m’impose de commencer par refaire les lisses, elles seront en lamellée collées de sipo. Collage entre elles et sur le polyester avec de la résine époxy. Sicomun Composite me conseille un durcisseur rapide car dans le garage il fait froid et humide, c’est  l’hiver. (On voit sur la photo les traces de l’eau au niveau du caisson) Il me faut prendre les précautions pour que la coque ne se vrille pas, la première est collée à bâbord et celle de tribord est plaquée par des serre-joints pendant le séchage. Ensuite je colle celle de tribord, et je répète l’opération à chaque pli…nanie4.jpg

Les lisses sont finies, maintenant c’est au tour du tableau AR en CP Marine, collage toujours à l’époxy. (On voit en blanc la tentative de réparation au niveau de tableau). Je suis allé voir mon ami Vincent S. , charpentier de marine à Lesconil. C’est lui qui m’a tracé le plan de voilure, et aussi conseillé quand à la position du mat et du puit de dérive. 7.5 M2 de misaine, je trouve que ça fait beaucoup mais Vincent aura fait le bon choix.
Je ne vous avais pas dit, mais Nanie devra marcher à voile, pour moi c’est évident. 

Maintenant, il me faudra faire un puit de dérive en polyester et le coller dans le banc après avoir fait toute les découpes, ensuite refaire tous les recollages au niveau polyester. Penser au safran, faire les aiguillots et fémelots, la barre, poser une bande mole, les caillebotis, l’étambrai, refaire les bancs, mousser les réserves de flottabilité, poser les dames de nage, penser au moteur : un petit Yamaha malta de 3.5 CV va faire l’affaire, en plus je le récupère à un copain, faudra aussi faire le mat en pich-pin….enfin faut refaire tout, même ce qui n’a jamais été fait. 

Je passe aussi aux affaires maritimes, pour le changement d’immatriculation du canot, et là gros problème il n’y a plus de trace de l’ancienne, et Nanie est considérée comme une épave impossible de la refaire naviguer légalement. Grosse déception,  je n’aurais pas fait tout ce boulot pour rien !!……
Heureusement l’ancien proprio, à force de chercher dans ces papiers, retrouve la carte de circulation. Petit problème qui restera Nanie est et sera toujours un canot à moteur jamais un voilier…… Problème inextricable de la bureaucratie et des fonctionnaires.   

Le printemps approche te je trouve que ça traîne trop, les varangues m’ont pris un temps fou, et je commence a en avoir un peu mare, alors je bâcle un peu. Faudra encore poncer, peindre, vernir.nanie5.jpgnanie6.jpg

J’ai réussi à retrouver son constructeur, le chantier M I P (Moulage Industriel Polyester) de Douarnenez. Robert L. est visiblement ravi de savoir qu’un de ses canots a été refait, la discussion s’éternise au téléphone, je récupère les données qui me manquent pour refaire une plaque constructeur. Le résultat en vaut la peine, et les commentaires des amis et voisins aussi sont unanimes, il a « de la gueule » le canot, bon la liste des bricoles n’en finit pas, donc peut-être que la semaine prochaine je vais pouvoir le mettre a l’eau, c’est pas bien fini au niveau du rangement de la voile, tant pis,  je ferai avec un bout. 

Le grand jour approche, on le sort avec des amis, Nanie est posée sur son chariot tout neuf, on l’a matée, et on a sorti quelques bouteilles.  Fin de printemps 2007, enfin à l’eau et le plaisir d’aller poser des casiers et de pêcher quelques poissons, les essais sous voiles ne sont pas terribles, ça manque visiblement de mise au point, ce sera beaucoup de moteur. C’est la période des calmars et la fin de la saison qui approche, je tarde trop a la retirer au sec, et la bonne première tempête d’automne a raison d’elle, Nanie a coulé dans le port du Loch, un manque de chance, les restes d’un vieux casier avec un gros paquet d’algues se sont pris dans son bout avant, empêchant son étrave de soulager, vague après vague elle s’est remplie. Heureusement que j’avais retiré le moteur !

Fin de l’hiver 2008, les dégâts sont là, 4 varangues sur cinq sont décollés, la barre est perdue ainsi qu’un capot de coffre, la bricole va encore reprendre, en plus des congés époxy plus conséquents, les varangues seront aussi renforcées par une reprise de stratification (suivant les conseils de Sicomin Composites) Je profite pour affiner le mat, revoir le rocambo, faire des supports pour la voile et sa vergue, monter des taquets sur les cotés pour que la drisse serve de hauban. Repeinture et revoilà Nanie encore plus belle qu’a son neuvage.

nanie7.jpg 27 Mai 2008, c’est le grand jour, la mer pour un galop d’essai est clapoteuse à l’excès, vent de suroît 3 à 4 BF, sur la rade du Loch j’hésite un peu … et puis c’est parti misaine haute tribord amure, le temps de retrouver quelques repères et Nanie taille sa route au près comme pas possible, un peu plus au large, après un gambillage presque dans les règles, c’est reparti pour un bord au débridé vers le bout de la digue, et Nanie vole et  moi je retrouve le bonheur. Je fais plusieurs tours, maintenant les manœuvres se passent bien mieux, et j’ai vite fait de découvrir le maniment et les qualités de la misaine. Il me reste encore quelques bricoles mais ce n’est plus que des futilités. nanie8.jpgLe plaisir de naviguer et de pêcher au maximum avec la misaine, et même si cette année la pêche n’a pas été merveilleuse, j’aurai toujours en rentrant au port la satisfaction d’avoir bien profité du bateau et de ces moments de bonheur que seul la voile peu donner, le plaisir de la belle manœuvre, la prise de mon mouillage au fond du port du Loch, le coup de godille pour assurer la prise de mon casier, le bonheur des yeux de voir Nanie se dandiner au mouillage sur rade de Pors Loubous.

nanie9.jpg A l’utilisation sous voile Nanie resteras toujours docile et bien équilibrée, neutre à la barre, voire légèrement ardente quand le vent fraîchit, plus rapide et plus sécurisante qu’au moteur. J’ai passé dans des mers relativement dures au large de Bestré, en gardant volontairement tout dessus histoire de voir ses limites que je n’ai pas encore vraiment trouvées, alors qu’avec mon Cormoran je n’aurais jamais osé. Le bateau est toujours resté rassurant dans toutes les circonstances. Voilà l’histoire d’un petit canot qui est reparti pour une nouvelle vie. Nanie vas bientôt avoir quarante ans. 

safrannanie.jpg

Cotes safran barre

safranbarrenanie.jpg

Détails safran barre.

15 réponses à “Nanie”

  1. danae dit :

    Salut Didd
    Je reviens de loin ! Je salue tous tes efforts pour remettre Nanie à l’eau et comme j’en connais le résultat je ne peux que te féliciter . Un grand bravo.
    Je suis sûre qu’à vous deux vous allez naviguer souvent sur les rives de Pors Loubous.

    bises de danae

    Dernière publication sur Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs : Sourires des enfants du monde

  2. danae dit :

    Je relis ton récit et plus je le relis, je le trouve passionnant. Ta Nanie c’est comme une femme que tu aurais bichonnée et encore avec une femme, je crois que tu n’aurais pas fait tant d’efforts !!!

    Dernière publication sur Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs : Sourires des enfants du monde

  3. didd dit :

    Nanie, Nanie je t’aime
    Et il fait beau à nouveau
    Et à l’abri de la chaumière
    Nous écoutons régner la mer

    C’est un couplet un peu refrain de la chanson les goemonniers de Michel
    Tonnerre.
    Sauf que dans la chanson c’est Marie.
    Sauf que Nanie en plus elle est fidèle !!!

    :-) )) Didd

  4. alicee dit :

    Super de retrouver l’histoire de Nanie et de vous voir tous les deux
    bisous
    Alice

    Dernière publication sur Alice : Stand By Me - Playing For Change - Song Around The World

  5. zikperso dit :

    ah il est bien le couplet de la chanson de Nanie
    ouais comme tu dis, elle est fidèle Nanie
    fais quand même gaffe quand elle prendra de la bouteille, faudra lui faire ses révisions lol
    les bonnes femmes, elles s’en chargent toutes seules de faire leurs révisions (quoique… :-) )
    qu’est ce que je peux distiller comme c…ies dans une journée moi !
    bises à toi et à Nanie

  6. Gaël dit :

    Salut Didier. J’espère que te connexion internet est maintenant rétablie.
    Merci encore pour la sortie en Drascombe en rade de Brest. Rémy m’a envoyé quelques photos de votre ballade du lendemain. A quand un article sur la Divergond ?

  7. Sabine dit :

    Bonjour,
    Le travail que vous avez fait sur Nanie est superbe. Bravo.

    C’était le bateau de pêche de mon papa quand nous étions petits. Ce bateau (Varouna) on l’adorait mais malheureusement il est partie avec une tempete. C’est pourquoi on ne sait jamais si vous vouliez revendre votre Nanie faites le moi savoir… elle aurait tout notre amour pour continuer à voguer sur les flots de l’atlantique avec nous.

    Merci d’avance,

    Sabine

  8. Sabine dit :

    Je reviens encore vers vous mais je ne sais pas si vous recevez et lisez encore vos messages via votre blog. Pourriez vous me donner les coordonnées du constructeur MIP de votre Nanie puisque vous avez visiblement retrouvé le chantier. Connaissez vous aussi le nom de ce genre de bateau ?

    Je vous serais très reconnaissante. Mon adresse sabine.demarque@gmail.com

    Merci d’avance
    Sabine

  9. didd dit :

    J’envisage de construire un autre misainier un Ilur ou un Nanie avec 1m5 de plus en longueur un peu plus large, un peu plus logeable, un peu plus tout en fait et en espérant une aussi bonne facilité d’utilisation et de tenue à la mer.
    Si je construis ce canot je devrais me séparer de Nanie, parce que ça ferai double emploi.
    Mais ça ne sera pas avant l’été 2011.

    MIP c’est Moulage Industriel Plastique
    Le fabricant des MIP qui ne fabrique plus parce qu’en retraite depuis longtemps, c’est : Robert Lappart : adresse 14 chemin des Cornigou 29100 Douarnenez. Tél 02 98 74 05 78 Email : robert.lappart@wanadoo.fr

    J’ai un peu de mal avec mon Blog, Agrrr cet informatique qui me joue souvent des tours.

    Voilà je vous tiendrais au courant.
    Je vous laisse mon Email : Kerlaer.dc@free.fr
    Didier

  10. bernard dit :

    Bonjour,
    Je viens d’acquérir et pas encore mis à l’eau un canot de 3.4m fabriqué par MIP qui ressemble furieusement à NANIE. Ce canot m’a séduit par la présence d’une misaine et de sa vergue ce qui sera bien sympa en plus de la fonction d’annexe auquel je le destine. Il est bien équipé d’une dérive en puits mais il ne possède pas de safran. Je distingue sur les photos que vous tenez une barre. Pouvez vous me confirmer que Nanie était équipé d’origine avec un safran? et si non est il manoeuvrable avec un aviron placé dans l’encoche du tableau.

    Connaissez vous les dimensions de ce safran que je crois distinguer fixé sur le banc arrière.

    Cordialement

  11. didd dit :

    Nanie est bien un MIP, quand je l’ai récupérée c’était une épave de bateau à moteur, donc pas de puits de dérive, pas d »étambrai de mat.
    J’ai appris par la suite, que MIP a fait une version voile sur cette base.
    Le safran, c’est moi qui l’a fait en CP marine, et je n’ai jamais essayé de le tenir avec un aviron sous voile, ayant un safran., mais je pense que c’est réalisable.
    Je vais bientôt le retirer de l’eau est je pourrais vous faire un relevé de cote du safran.
    Je le range accroché au banc arrière, et la barre le long du banc posé sur le caillebotis, ça ne gène absolument pas.

    Bien amicalement

  12. bernard dit :

    Bonjour,

    Merci pour votre réponse et votre proposition. c’est avec plaisir que je m’inspirerai de votre safran, c’est tout de même plus pratique.

    Il me restera à équiper mon canot d’une voile carrée, je pense sérieusement à en fabriquer une dans une bâche en polyethylène comme le font les américains! je vous tiendrai au courant si celà vous intéresse.

    cordialement

  13. didd dit :

    J’ai mis sur mon blog les détails et côtes du safran et de la barre.
    La voile ne m’intéressera pas car je vais vendre Nanie, quand j’aurai construit mon Ilur.
    Bien amicalement.

  14. thierry dit :

    salut didier , nous nous etions rencontré a st evette je remonté mon mip aussi ,tu m’avais ensuite envoyer par mail les papiers conçernant l’immatriculation de nanie , par une mauvaise manip de l’ordie ,j’ai effacé les documents, peut tu me les renvoyer par mail, (enogat@aliceadsl.fr). si un jour tu as bessoin j’ai instalé mon atelier de forge a pont croix, rue emile zola (ancien magasin vert) donc hesite pas venir . par avance merçi pour les docs …..

  15. Morgan dit :

    Bonsoir,
    Je suis tomber par bonheur sur votre site. Je possède exactement le même canot que le « Nanie ». Sauf que problème, je l’ai acheter alors qu’il était à l’abandon depuis 3 ans, et donc il avait beaucoup souffert. J’ai tout refait exterieur, interieur etc … Mais la plaque constructeur est complètement effacer, et malheureusement l’ancien proprietaire à perdu les papiers du bateau. Sauriez vous comment je pourrais joindre le chantier MPI de Douarnenez qui à construit le canot, pour savoir si il pourrait me donner les infos sur le poids, etc …
    Cordialement,
    Morgan.

Laisser un commentaire

 

chezjules |
flores |
Fish3chips |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fun top super coi !!
| PAWÔL VWÊ
| avisdroitsocial