Didd

Mémoires et bricolages salés et iodés

11 avril, 2010

EMPANNAGE SUR LA CHALOUPE SARDINIERE TELENN MOR

Classé dans : Non classé,textes personnels,videos youtube — didd @ 12:45

Télenn Mor (harpe de mer) c’est la chaloupe sardinière emblématique de Douarnenez.

Elle appartient à l’association TREIZOUR (le passeur).

 http://treizour.wifeo.com/chaloupe.php

Elle navigue beaucoup sur semaine avec l’école de voile de Tréboul et le week-end elle retourne en mer avec les gens de l’association.

Télenn Mor fait partie des constructions les plus abouties en tant que chaloupe, un peu moins de 10 mètres, un peu plus de 7 tonnes, environ 80m2 de surface de voilure divisée entre la misaine et le taille vent.
Deux voiles au tiers la première creuse et puissante, la seconde plus plate et plus haute. L’association de ses deux voiles donne un canot très évolutif à toutes les alures de vents. La manœuvre se fait uniquement à la force des bras, l’écoute de misaine est simple celle du taille vent a le droit un palan double. La poulie sur la voile c’est la « faiseuse de veuves ».

 telennmor200992034rsolutiondelcran.jpg

La faiseuse de veuves bien planquée à droite de la photo.

Un empannage, ou plutôt virement de bord lof pour lof, par un petit force ¾, le1er ris pris dans le taille vent sert plus a augmenter la visibilité du barreur.

« Parfait » c’est le chef de bord qui le dit, comme quoi la manœuvre ne devait pas être si mauvaise que ça.

Vidéo comme si vous étiez à la barre.

Image de prévisualisation YouTube

 

telennmor27sept0916rsolutiondelcran.jpg

 

  Drisse de misaine bien étarquée avec le « marlink », les Douarnenistes l’appellent comme ça, les Tréboulistes: « marc’h »(le cheval), à Audierne « an  erkul » (l’hercule) tant cet espar donne de la puissance. Autre avantage et pas des moindres: l’angle de tir de la drisse augmente, et la tenue du mat de misaine est bien meilleure.
Le guindant est raidit avec « ar Vez »(le doigt): une perche fourchue qui se règle par une crémaillère le long de la lisse. Cette crémaillère possède cinq crans, comme les doigts de la main. Misaine sous le vent de son mat et drisse servant de hauban, taille-vent au vent du mat.
la première creuse donnant de la puissance et la seconde plus plate donnant du cap.Vergues bien parallèles et voiles bien réglées.
Temps de curé et la chaloupe glisse à son aise devant l’Ile Tristan. Carène aboutie qui ne laisse aucun sillage, bien des voiliers dits modernes restent derrière. 

 telennmor27sept0918rsolutiondelcran.jpg

« Marlink et ar Vez »

p4100156.jpg 

Encore plus belle dans sa nouvelle livrée  Manoeuvre et empannage dans le  Rosmeur, ou les jeux interdits, parce qu’on a plus le droit de rentrer sous voile dans les ports, alors comment on fait quand on n’a pas de moteur ?? Il y a peut-être quelques commentaires qui ne vont pas bien, mais c’est comme si vous y étiez.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

5 réponses à “EMPANNAGE SUR LA CHALOUPE SARDINIERE TELENN MOR”

  1. zik dit :

    C’est quoi un temps de curé???

  2. didd dit :

    Un temps de curé, c’est quand il y a presque pas de vent,
    Quand on peu mettre un curé dehors quoi !!!!
    Comme sur la photo
    Et le contraire c’est un temps à décorner les bœufs
    Didd

  3. danae dit :

    J’ai trouvé la chaloupe prise en photo très belle ! et j’ai aussi vu ton petit film sur l’empannage, bravo. Bisous Didd

    Dernière publication sur Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs : Sourires des enfants du monde

  4. Georges dit :

    Bonjour !

    Beau reportage sur la Telenn-Mor que j’ai toujours plaisir à croiser en baie de Douarnenez et qui m’offre aussi de belles photos…

    Il ne faut pas fâcher le curé père Jaouen qui navigue par tous les temps à la voile et depuis bien longtemps…

    Un temps de curée (et non de curé) est une expression qui date des temps anciens de la marine à voiles, à l’époque où le carénage se faisait en pratiquant l’abattage en carène des navires pour curer la partie immergée des oeuvres vives ou carène. Cette manoeuvre délicate ne pouvait se faire que par mer d’huile donc sans vent ni clapot : un temps de curée…

    Cordialement Bon vent !

    Georges.

  5. didd dit :

    Merci beaucoup Georges pour cette explication, j’en connais un qui vas s’endormir moins « kon » ce soir et ça le ravi, vu ton blog assez impressionnant tout ça.

Laisser un commentaire

 

chezjules |
flores |
Fish3chips |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fun top super coi !!
| PAWÔL VWÊ
| avisdroitsocial