Didd

Mémoires et bricolages salés et iodés

  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2010

6 décembre, 2010

CONSTRUCTION AMATEUR D’UN VOILE AVIRON ILUR 2éme partie

Classé dans : photos et commentaires perso — didd @ 23:54

***FABRICATION DU CHASSIS***  Sapin blanc 150*38 ou qualité menuiserie.  

  Un peu plus cher, mais mieux que la qualité charpente, le bois est sec, donc il ne devrait pas travailler. J’ai réussi à dresser un champ à la dégauchisseuse qui servira d’appui aux traverses de références des membrures. 

montagechassis.jpg

Montage du châssis sur tréteaux. 

Lundi 29 Nov. 2010 – Le châssis est prêt, après quand même quelques petites galères parce que les longerons étaient un peu vrillés, donc renfort de traverses, de calles et de raidisseurs, les 18 montants serviront à fixer les membrures sur le châssis…. Demain ce sera le grand jour….

 montagechassis2.jpg

Le châssis est posé au sol à l’endroit de montage. Après calage avec coin pour mise à niveau de l’ensemble, il est fixé au sol. Des pieds supplémentaires sont installés au centre des longerons, des bracons de raidissage son montés entre les pieds. Maintenant l’ensemble est devenu rigide. 

montagechassis3.jpg 

Un bout tendu longitudinalement au centre du châssis matérialise l’axe des membrures, il est légèrement plus bas que la face supérieure des longerons, comme cela les membrures ne le toucheront pas, elles seront centrées par rapport à lui. Maintenant le châssis est prêt à recevoir la structure du canot : au total 24h de travail pour sa réalisation (approvisionnement en bois, nettoyage au ballai et installation d’un éclairage de chantier compris).

 **MONTAGE DE LA STRUCTURE***   

Les 9 Membrures

montagecouplesurchssis.jpg 

Montage de maitre bau. Un trait matérialise l’axe de la membrure, elle centrée sur le fil.
Des serre-joints bloquent 
 provisoirement l’ensemble.

montagecouplesurchssis4.jpg 

Montage des autres membrures dans la foulée au moyen de serre-joints.
L’ensemble a l’air de filler correctement.

 Préparation du tableau AR

  Ajustage du passage de la pièce de quille dans le tableau.

montagecouplesurchssis71.jpg 

Après relèvement de la trace (idem abat carrage des membrures).
On fait plusieurs  coups d’égoïne jusqu’au trait.

  montagecouplesurchssis81.jpg 

Les petites lattes de bois sont cassées au ciseau à bois, puis la surface est planée. 

 montagecouplesurchssis91.jpg
Finition de la surface d’appui à la lime électrique.

montagecouplesurchssis61.jpg 

Montage du tableau AR, de l’étrave, de la pièce de quille, et d’une lisse. Petit problème (plan) au niveau du raccordement étrave sur quille, mais facilement récupérable. Les membrures ont été abat carrées au niveau de la quille. (Idem tableau AR) Ca a toujours l’air de bien filler, contrôle au moyen d’une latte souple.

 montagecouplesurchssis101.jpg 

Des petites lattes provisoires on été clouées sur les membrures, elles serviront à prendre les cotes pour tracer l’abat carrage.

 Abat carrage des 9 membrures 

 montagecouplesurchssis111.jpg

On mesure l’ouverture entre la latte et la face de la membrure (côté gauche), on porte le point côté droit) de la membrure.  

montagecouplesurchssis131.jpg  

On obtient une série de points qu’on relie par une trace (critérium) au moyen d’une petite latte souple. Tout ce qu’il y a entre le trait et l’autre arrête de la membrure devra être supprimé.

 montagecouplesurchssis141.jpg 

Résultat avec outils utilisés : ciseau à bois, petit rabot, et wastringue. 

 danailurabatcarragemembrures1.jpg 

9 membrures, 18 demi-membrures, l’opération est a répéter 18 fois.  montagetraveproblme.jpg 

Problème de plan au niveau de l’étrave, 26 mm de décrochement prévu pour la pièce de quille, et cette dernière fait 20 mm d’épaisseur. Il me faudra coller une calle compensatrice. Donc démontage AGRrrrrrrrrrr 

Abat carrage de la quille

 montagestructure.jpg 

Traçage au moyen d’une latte qui prend appui sur chaque membrure.

montagestructure2.jpg 

Démontage de la quille pour travailler dans de bonnes conditions. Faut enlever tout le bois de l’axe longitudinal, jusqu’à la trace, on obtient une pièce en forme de chapeau chinois aplati.

 ***MONTAGE DE L’ENSEMBLE DE LA  STRUCTURE*** 

 montagestructure4.jpg   

montagestructure5.jpg 

Après une dernière vérification, la quille est remontée et collée.   Le défaut à l’étrave a été corrigé.


 montagestructure7.jpg 
La première des lisses de préceinte est collée. Les serre-joints de maintient des membrures ont été remplacés par des vis. Le positionnement s’est avéré exact au premier coup. 

 montagestructure3.jpg
Mercredi 8 décembre : Tableau AR, 9 membrures, étrave, quille, et lisse de préceinte BD et TB sont collés. Demain l’ensemble, une fois la colle séchée, fera bloc, et sera aussi raide que la justice.

 montagestructure9.jpg

Montage de la préceinte, en fait 3 lisses en sipo de 22/18 collées sur champ à l’époxy. Total 51 heures pour monter l’ensemble de la structure prêt à border. 

***BORDAGE*** 

lisse0001.jpg

Mon Ilur sera construit en strip planking, technique qui consiste à monter des petites lisses (larg 22, ép18) avec une forme trapézoïdale, (dépouille de 6°). Le grand coté est collé vissé sur la membrure, le petit coté sera à l’extérieur. Une fois l’ensemble du bordage terminé, on fera pénétrer de la colle entre les deux dépouilles des lisses. Avant de réaliser cette opération, il me faut usiner les lisses.  J’ai acheté chez « Réseau Pro » du pin Silvestre de Sibérie en avivé : long 540, larg. 17,5, ép. 25. 

 

Fabrication des lisses

ilurbordage.jpg 

1ère opération raboter les planches a une ép. de 22 mm.

ilurbordage2.jpg 
15 planches, c’est un peu longuet et ça fait beaucoup de copeaux. 4 passes pour obtenir la cote de 22 mm. L’avivé faisait par endroits 27mm première passe pénible avec beaucoup de blocage de la raboteuse. 60 passes au total pour 324m de longueur rabotée.

ilurbordage3.jpg 
Le feu de copeaux, pour dégager le garage et ne pas trop charger le conteneur poubelle.ilursciagelissesdana1.jpg Sciage des lisses à la cote de 21 mm, 7 par planches, total 567m de longueur (sachant qu’il suffit d’1cm pour couper doigt !!!!!)

 ilurbordage5.jpg

Calibrage des lisses, 1ère passe à 19.5 mm, 2iéme à 18 mm. Longueur rabotée 1134 m….

ilurfablisses9.jpg

Toupillage d’une dépouille environ 6° sur un seul coté de largeur 18mm. Réalisation d’un fer spécial dans un vieux. Sécurisation de la toupie par un guide longitudinal et une butée verticale. Longueur toupillée 567 m.

 ilurfablisses10.jpg

Détail fer maison et protection de la toupie.

 ilurfablisses11.jpg

Les 105 lattes sont finies, il m’aura fallu 29 heures pour les réaliser.
Certaines sont noueuses donc il faudra faire quelques scarfs.

ilurbordage1.jpg

Mercredi 15 décembre, début du bordage : monté 2 lattes de chaque coté. Collage et vissage uniquement au niveau des membrures, tableau AR et étrave.


 ilurbordage11.jpg
Jeudi 16 déc. 3 lattes supplémentaires.

 ilurbordage36.jpg

C’est en faisant qu’on trouve des astuces : mettre des calles et serrer avec serre-joint comme sur la photo permet aux lattes de bien se lisser, ensuite on met de la colle dans les fentes inter lattes et le lendemain après séchage ça ne bouge plus et facilitera d’autant plus les travaux de finition. Dommage que je viens de le découvrir. ilurbordagedanae.jpg

Dimanche 19 déc. montage de la 9 ième latte. « Labour sull, labour nul » 

 ilurbordage17.jpg

Lundi 20 décembre : Posé 14 lattes de chaque coté. Il faut un peu plus d’une heure pour en poser une.
Le point dur du tableau AR est passé. Mais ça commence à devenir un peu plus compliqué, il faut vriller les lattes dans les deux sens.
Maintenant entre l’étrave et le tableau AR la latte a été contrainte de presque 1 quart de tour et à la pose elle doit aussi cintrer vers le bas au niveau du maitre bau. Si bien que le montage prend plus de temps.
Il faut dans les extrémités s’aider de serre-joints pour faire vriller les lattes, pour qu’elles gardent une fois la colle sèche une courbure qui paraitra naturelle. Je ne monte pas plus de 4 lattes par jour, toujours deux de chaque coté pour équilibrer les contraintes.
Ça me prend entre 5 et 6 heures, J’ai aussi utilisé en priorité toutes les lattes sans défaut et maintenant je dois faire des réparations sur les restantes : Renforcer les nœuds avec de la colle.

 ilurbordage31.jpg

Lundi 26 décembre : posé 24 lattes, vue de l’étrave qui a un petit air de poteau de torture…..

ilurbordage34.jpg

Détails du dessus de l’étrave, maintenant j’ai attaqué le bordage au niveau du brion et les lattes vont diminuer de plus en plus en longueur.

 ilurvoeux2011.jpg

Meilleurs Vœux pour l’année 2010

ilurbordage57.jpg

Le brion d’étrave est passé, c’était un point délicat dans la mesure où les lattes avaient beaucoup de torsion, entre l’étrave et la première membrure. On voit bien sur cette photo le cordon de colle qui permet de mieux lisser et rigidifier les lattes. 

ilurbordage62.jpg
 
Vendredi 7 janvier : 46 lattes de montées, maintenant j’en monte 3 de chaque coté. C’est devenu très facile, presque trop facile, les lattes n’ont plus de torsion, juste un cintrage et de plus elles ont beaucoup diminué en longueur et je ne suis plus embêté avec les nœuds.

 ilurbordage67.jpg 

  
Montage d’une latte : je commence par l’avant, l’angle a été tracé à la fausse équerre puis découpé à la scie sauteuse.

 ilurbordage68.jpg

La latte est montée à blanc à partir de l’étrave (serre-joints puis vissage) L’angle à l’arrière est coupé sur place a l’égoïne. Ensuite la latte est partiellement démontée : du maitre bau jusqu’à l’avant. Une foi collée, redémontage de l’autre partie : du maitre bau  à  l’arrière et recollage.

 ilurbordage73.jpg 

Vendredi 7 janvier : 46 lattes de montées. 


ilurbordage91.jpg
Dimanche 9 Janvier : 49 lattes de montées, anguillers usinés à la lime électrique et montage d’un gabarit pour découpe de quille ultérieure.

ilurbordage94.jpgMardi 11 Janvier : 53 lattes de montées, à partir de maintenant les lattes vont être collées le long du puits, et le dernier trou bouché par une découpe. Les calles de bois rouges servent a tenir l’écartement de lattes, impossible de passer le moindre serre joint.


ilurbordage99.jpg
Samedi 15 Janvier : Bordage terminé. Une latte de finition a été collée sur l’arrière. Total 157 heures. Début du bordage mercredi 15 décembre 2010 soit un mois de travaux.

***COLLAGE DES LATTES*** 

Préparation de la coque

ilurprparationcollage4.jpg

Ponçage d’ébauche à la ponceuse a bandegrain de 40, les petits escaliers et autres petites imperfections de la coque sont ainsi effacés. J’ai fait un essai avec un petit rabot, mais celui ci suivant le fil du bois avait tendance à arracher de trop. 

ilurprparationcollage.jpg

Les surfaces de colle sont dépolies au Dremel. Inconvénient de l’époxy: elle ne recolle pas sur elle même.

Total 16 heures de préparation.

 Collage

ilurcollage1.jpg

Mardi 18 janvier, collage du dessous de coque.

ilurcollage4.jpg

Mercredi 19 janvier : Collage au niveau du bouchain. Un scotch a été posé empêcher les bavures de colle.

ilurcollage10.jpg

Inclinaison de l’ensemble du châssis et bateau pour faciliter la descente de la colle dans les fentes inter lattes4 parpaings servent de calage, des pieds courts sont montés sur le châssis, et les pieds d’origine sont ensuite revisser en sécurité.

 ilurcollage11.jpg Détails de la fixation du basting sous le châssis pour incliner l’ensemble.

ilurcollage12.jpg

Etalage de la colle en chavirant à la cuvette, ensuite je tire la colle au moyen d’une spatule à 45° des joints, jusqu’a un bon remplissage. Un peu comme faire des joints de carrlage.

ilurcollage17.jpg

Après étalage et remplissage des joints par la colle.

ilurcollage20.jpg

C’était trop bien, au ponçage je me suis aperçu que j’ai oublié de mettre du durcisseur dans une dose de colle. Tout faux, obliger de tout enlever, regratter et recommencer, beaucoup de temps de perdu…. 13 heures.

ilurfinitioncoque3.jpg

La coque a été entièrement poncée (ponceuse a bande pré-ponçage grain de 40) les lattes ont été arasées au niveau de l’étrave et du brion à la ponceuse.  ilurfinitioncoque.jpg

Tableau AR : arasage des lattes à l’égoïne, finition à la ponceuse à bande grain de 40. Total entre collage et ponçage 45 heures.

Pour la deuxiéme partie de la construction 306 heures.

 

chezjules |
flores |
Fish3chips |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fun top super coi !!
| PAWÔL VWÊ
| avisdroitsocial